Retour sur les assises territoriales – vendredi 20 octobre 2017

C’est vendredi 20 octobre que Jean-Yves LATOURNERIE, Préfet du Val d’Oise, est intervenu devant de nombreux élus ruraux, urbain, députés, sénateurs, conseillers départementaux et régionaux à l’occasion des assises territoriales accueillis par le Maire d’Ermont Hugues Portelli, ancien sénateur et président de l’Union des maires du Val d’Oise, aux côtés de Marie Christine Cavecchi. A cette occasion la nouvelle Présidente du Conseil départementale succédant à Arnaud Bazin devenu sénateur, également présent, a prononcé son premier discours extérieur.

Devant une assemblée représentante de l’ensemble des acteurs et décideurs locaux, élus, collectivités, syndicats, agents territoriaux venus en nombre, malgré une date peu évidente de veille de vacances de la Toussaint, le Préfet du Val d’Oise a ainsi pris note des demandes et des attentes à l’égard de l’Etat et du gouvernement notamment dans le domaine de l’urbanisme en matière de simplification des normes, de stabilité des réglementations en matière de PLU, de coopération avec les ABF avec à la clé une très forte demande de plus grande souplesse. A l’issue de la réunion il s’est dit favorable à renouveler l’exercice.

De nombreux élus de petites mais aussi de grandes communes comme Jean- Paul Jeandon ,maire de Cergy ou le nouveau maire de Sarcelles Nicolas Maccioni, ont souligné le manque d’assistance en ingénierie territoriale pour les communes. Rappelons que par la volonté du président Hugues Portelli, l’Union des Maires en mars dernier en assemblée générale a sollicité l’avis des maires sur la création d’un syndicat mixte d’assistance à maîtrise d’ouvrage dans le domaine qui a recueilli 91% d’avis favorables.

En matière de transferts de compétences, de pertinence des périmètres  des collectivités locales, de fractures entre les territoires, de financements, de gestion de l’eau, les élus ont fait appel au pragmatisme, à l’initiative locale et au principe d’autonomie et de liberté en s’interrogeant « pourquoi casser ce qui fonctionne » notamment par la loi NOTRe pour les syndicats d’adduction d’eau par la voix de Norbert Lalloyer, président du SIEVA. Alain Richard réélu Sénateur, animateur d’une table ronde, a plaidé pour une refonte de la fiscalité locale pour laquelle il va rédiger un rapport à la demande du Président de la République. Sébastien Meurant, tout nouveau sénateur, a lui plaidé pour la liberté comme principe d’action de la part de l’Etat envers les collectivités. C’est à ce prix que pourra se renouer le  lien de confiance entre les collectivités et l’Etat.

Télécharger l’invitation et le document remis à l’entrée.

Partager ce contenu sur...